Vous constatez la présence d'un nid d'abeilles, de guêpes ou de frelons.

essaimUn essaim d’abeilles s’il se pose sur une branche d’arbre, ne restera pas. Il est en recherche d’un abri éventuel et peut rester ainsi plus d’une journée. Généralement, les abeilles en essaimage ne piquent pas ; même s’il est recommandé de ne pas trop s’approcher (une abeille prisonnière dans les cheveux se sentira en danger et pourra piquer).

Si vous constatez la présence d'un essaim contacter l'apiculteur le plus proche qui se chargera de venir le récupérer (liste disponible en suivant ce lien).

Si l’essaim est déjà installé il sera plus difficile à déloger et là aussi il faut voir avec un apiculteur la faisabilité pour le récupérer. L’opération est parfois inenvisageable s’il s’est infiltré dans la toiture, dans une cheminée, ou trop haut ou qui demande un matériel de sécurité spécifique. Cette opération ne doit pas engager l’apiculteur à prendre des risques ou à faire des subir des dégradations qui pourraient lui être reprochées. Seule une entreprise de désinsectisation pourrait en ce cas intervenir. Si l’essaim n’est pas gênant, mieux vaut lui laisser vivre sa vie.

Si vous constatez la présence d'un nid de frelons et que sa proximité représente un danger, appelez les sapeurs-pompiers (18 ou 112). Ne cherchez en aucun cas à détruire le nid seul, même s'il est de petite taille et gardez une distance de sécurité autour du nid d'au moins 10 mètres.

S'il s'agit de frelons asiatiques participez à la lutte organisée par les groupements de défense sanitaire Rhône-Alpes et Auvergne en effectuant un signalement sur le site https://www.frelonsasiatiques.fr/

L’abeille charpentière fait son nid dans des trous dans le bois. Elle est grosse, noir violet, bourdonne mais ne pique pas.

Le bourdon butine et peut piquer. A ne pas confondre avec le faux-bourdon qui est le mâle de l’abeille. Lui ne butine pas et ne pique pas.

Apprenez à les reconnaitre

L'abeille

... et son nid

La guêpe

... et son nid

Le frelon européen

... et son nid

Le frelon asiatique

... et son nid

L'abeille charpentière

Le bourdon

En cas de piqûre

La guêpe, lorsqu’elle a piqué ne laisse aucun dard, contrairement à l’abeille.

Si le dard est présent dans la peau : le gratter avec l’ongle pour le faire sortir. Ne surtout pas le presser, ce qui contribuerait à injecter un peu plus de venin. Généralement, on peut avoir ensuite une réaction cutanée (rougeur, enflure) suivie de démangeaisons pendant quelques jours. Par contre, si l’on ressent des palpitations cardiaques, si une muqueuse réagit à un autre endroit que la piqûre (lèvres), il est important de consulter au plus vite, voire de se diriger vers le service des urgences.

Il en est de même pour une piqûre de frelon plus violente que celle de la guêpe ou de l’abeille.